songery

par l'écriture

Les éditeurs potentiels peuvent s'annoncer !

Je laisse donc au lecteur toute la liberté pour commenter mes histoires...

"Les chroniques de Mallot"

Songery - Les chroniques de Mallot


Un courant d’air fit claquer la porte d’entrée. Je compris donc que Madame Duclos venait d’arriver. Comme à son habitude, elle proféra quelques insultes à ma secrétaire, non pas à son encontre directement, mais sur les interminables arrêts de bus qui jalonnent son trajet depuis chez elle jusqu’à mon cabinet. Je l’entendais hurler dans le couloir :
- Tous ces crétins qui ne peuvent même pas marcher cent mètres ! Imaginez-vous que pour arriver chez vous le bus s’arrête douze fois alors que j’habite à peine à deux kilomètres d’ici !
- Vous devriez venir à pieds, l’interrompis-je en sortant de mon bureau.
- Ah Docteur Mallot, vous en avez de bonnes, vous. Et comment que je ferais pour marcher dans cette pollution ?
- Vous n’avez pas votre masque à oxygène ?
- Mon chien l’a encore enterré dieu sait où.
- Bon, bref, entrez je vous prie, nous parlerons de cela une autre fois.

Madame Duclos était un cas ordinaire : trente-neuf ans, quatre-vingt kilos, comptable dans un cabinet d’avocats spécialisé dans les crimes animaliers, intoxiquée aux jeux télévisés, atteinte d’un trouble bipolaire depuis quatorze ans, totalement névrosée, célibataire et convaincue que si elle n’a pas trouvé l’homme de sa vie c’est parce qu’aucun ne la voit telle qu’elle est vraiment.
- Avez-vous pris votre nouveau traitement, Madame Duclos ? lui demandai-je tranquillement.
- Impossible ! répondit-elle, ça mousse trop votre truc : dès que je mets le disque dans l’eau tout devient vert, ça mousse, ça déborde et finalement une sorte de gaz qui sent mauvais s’évapore du reste de la mousse. Comment voulez-vous que j’avale ça ?"


2008 Songery © Tous droits réservés

lire la suite de l'extrait

"La vraie vie de Valentin Swallow"

Songery - La vraie vie de Valentin Swallow


Valentin Swallow existe, je l’ai rencontré. Cette affirmation est nécessaire tant l’histoire que je vais raconter ici pourrait sembler surréaliste. Notre première rencontre fut rythmée par les feuilles d’automnes qui virevoltaient devant nous, alors que nous attendions chacun quelqu’un qui tardait. J’engageais la conversation, sans doute pour mettre fin aux pensées qui peuvent traverser l’esprit de deux inconnus, assis seuls sur le même banc."


2010 Songery © Tous droits réservés

lire la suite de l'extrait

"Plaisirs & souffrances"

Songery - Plaisirs & souffrances


Lundi. Je me prépare pour interviewer Jérémy Sands. Je me sens plutôt chanceux qu’il ait accepté cette entrevue puisque jusqu’à présent il a refusé toutes les demandes d’interview pour la presse écrite, la radio et la télévision. D’ailleurs j’ignore même à quoi il ressemble tant il aime cultiver le secret et un certain « anonymat ».

Il m’a promis d’aborder tous les aspects de son livre sans retenue et j’attends de lui qu’il s’exprime enfin sur le scandale qui émane de "Entre souffrances et plaisirs".

Il est déjà 8h30. Je me dépêche pour ne pas être en retard. J’ai mon GPS et l’adresse « secrète » qu’il m’a envoyée pour notre rendez-vous. Finalement ça me plait assez cette idée de le rencontrer discrètement, même s’il s’agit pour lui d’une question de survie. En effet, il aurait reçu des menaces de mort la semaine dernière et plusieurs communautés – catholique, homosexuelle, parents d’élèves et j’en passe – crient au scandale et certains voudraient bien voir ce livre retiré des librairies."


2016 Songery © Tous droits réservés

lire la suite de l'extrait
Songery

à propos de l'auteur

"en chute libre, il persiste et signe !"